Skip to content

Nessun Dorma, aria de Turandot (Giacomo Puccini)

mai 5, 2013

Je vous ai déjà présenté deux aria, tous deux chantés par des femmes : Maria Callas dans la Mama Morta et Diana Damrau dans Der Hölle Rache. J’ai donc choisi un aria chanté par un homme et le plus célèbre me semble être Nessun Dorma. Tout le monde a déjà probablement entendu Luciano Pavarotti

Il y a une bonne traduction des paroles sur wikipédia. Jetons y un oeil.

La foule :
Que personne ne dorme ! Que personne ne dorme !

Turandot, la princesse de Chine, a interdit à tous les habitants de Pekin de dormir cette nuit.

Calaf :
Que personne ne dorme ! Que personne ne dorme !
Toi aussi, Ô Princesse,
Dans ta froide chambre

C’est pas qu’il fasse froid à Pékin mais Turandot est connue tant pour sa beauté que pour sa cruauté. Son coeur est froid et elle impose à tous ces prétendants de réussir à répondre à 3 énigmes ou à être décapités s’ils échouent. Malgré de nombreux prétendants, elle est toujours célibataire et sa misogynie ne fait que grandir. Bref, c’est pas joyeux, joyeux.

Tu regardes les étoiles
Qui tremblent d’amour et d’espérance…
Mais mon mystère est scellé en moi,
Personne ne saura mon nom !

L’énigme à laquelle doit répondre Turandot, c’est de trouver le nom du prince (Calaf) qui a répondu aux 3 énigmes qu’elle lui a posées pour pouvoir l’épouser.

Non, non, sur ta bouche, je le dirai,
quand la lumière resplendira !

Malgré que Calaf ai réussi l’épreuve des 3 énigmes, Turandot refuse de l’épouser. Calaf lui propose donc de répondre à une seule énigme. Si elle réussit, il partira. Et l’énigme, il faut y répondre avant l’aube, sinon c’est mariage, empereur et tout le bazar.

Et mon baiser brisera le silence
Qui te fait mienne.

Il est très amoureux le Calaf : d’un simple baiser à l’aube, il va réussir à dégeler le coeur de Turandot. Mais il doit garder le silence pour pouvoir lui donner ce baiser.

Chœur :
Personne ne saura son nom…
Et nous devrons, hélas, mourir, mourir !

Comme Turandot doit répondre à l’énigme, elle décrète que si personne dans Pekin ne lui apporte la réponse avant l’aube, la foule sera passée au fil de l’épée. Ben oui, Turandot, elle est un tantinet tyrannique. Et la foule, elle met un tantinet la pression sur Calaf.

Calaf :
Dissipe-toi, Ô nuit ! Dispersez-vous, étoiles !
Dispersez-vous, étoiles ! À l’aube je vaincrai !
Je vaincrai ! Je vaincrai !

Du coup Calaf, très amoureux (si vous n’aviez pas percuté), montre à la foule sa détermination : il est plein d’espoir, l’aube n’est pas loin, Turandot n’aura pas la réponse, il aura vaincu, il pourra l’embrasser et dégeler son coeur.

Pour ce qui s’est passé avant ou se passera après, la discographie de wikipédia reprend les meilleures interprétations. Sur le web et pour comparer la performance de Luciano Pavarotti, je vous propose de comparer trois premières interprétations d’un coup grâce à un concert des 3 ténors :  Plácido Domingo, José Carreras et Luciano Pavarotti.

Pris individuellement et dans mon ordre de préférence, même si selon moi, Pavarotti et Domingo se détachent largement de Carreras sur cet aria :

Il me semble important de sortir un peu des interprétations de ces 3 ténors, certes magistrales mais ouvrons nous un peu l’esprit. Même si les prises de son sont moins bonnes, en parcourant le web j’ai trouvé quelques interprétations qui ont retenu mon attention. En ordre croissant de préférence :

Pour finir ce billet, mon interprétation préférée, tant pour la voix que pour les sentiments qu’elle fait passer chez moi, est celle de Franco Corelli :

Publicités

From → Opéra

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :