Skip to content

Oui, Seigneur des Ténèbres

octobre 13, 2013

La deuxième édition du jeu Oui, Seigneur des Ténèbres, contient en fait deux jeux :

  • Oui, Seigneur des Ténèbres et
  • Oui, Maître des Ténèbres.

Le premier se joue avec un joueur interprétant le Seigneur des Ténèbres, Rigor Mortis. Ce joueur invente une quête, une mission dont les autres joueurs, ses serviteurs, doivent justifier l’échec de cette mission en faisant porter le blâme sur un autre serviteur qu’eux même. Chaque justification sans excuse, mal formulée ou non renvoyée vers un autre serviteur est sanctionnée par un regard qui tue de la part de Rigor Mortis. Le serviteur qui atteint son 3e regard qui tue peut tenter d’implorer la pitié de Rigor Mortis. S’il l’accorde le joueur tire une carte action. Si cette carte ne présente pas la tête de Rigor Mortis, son compte redescend à deux regards qui tuent. Sinon, il a perdu.

Exemple de partie

Trois règles souvent oubliées complètent ces principes

  1. La règle du premier tour : Chaque joueur doit obligatoirement prendre part au premier tour. Pour cela, chaque joueur justifiant une excuse peut sans devoir défausser de carte action, rejeter la faute sur son voisin de droite.
  2. La règle des 2 rebonds : si un joueur rejette la faute sur un autre joueur et que celui-ci rejette la faute sur le joueur l’ayant accusé, ce dernier ne peut rejeter la faute sur le même joueur.
  3. La règle de priorité : Si deux ou plus joueurs tentent d’interrompre le même joueur, celui qui est le plus proche (dans le sens des aiguilles d’une montre) du joueur dont c’est le tour a la priorité.

Oui, Maîtres des Ténèbres

La première version est amusante mais rapidement le joueur qui joue Rigor Mortis chaque fois (parce qu’il est bon dans ce rôle) se lasse ou certains joueurs se sentent moins inspirés par le simple fait de devoir se défendre s’ils sont accusés. Dans la version  »Oui, Maître des Ténèbres », certains principes du jeu de base sont conservés mais trois aspects fondamentaux changent

  1. Rigor Mortis est joué par tous les joueurs ;
  2. le vainqueur de la partie est le joueur qui aura validé le plus de cartes Excuse devant lui et qui n’aura pas écopé de 3 regards qui tuent ;
  3. des symboles sont associés aux cartes Excuse et Action.

Comment cela se passe-t-il ?

Tous le joueurs reçoivent 5 cartes Excuse et 3 cartes Action.

Exemples de carte : carte Action, carte Regard Noir et carte Excuse

Un joueur parmi eux est désigné comme Rigor Mortis, d’une façon complètement arbitraire et injuste (comme le précise la règle). Il décrit le Plan en piochant face visible et en les posant sur la table 3 cartes excuses avec lesquelles il construit la mission à laquelle les serviteurs auront échoués. Il ne jouera la rôle de Rigor Mortis que durant un tour, tour de jeu qui comporte 3 phases : pioche, accusation, ajustement  »Regard qui tue ». Dès qu’un joueur n’a plus de cartes Action, il en pioche 3 nouvelles.

La phase de pioche

Au début de chaque tour, tous les joueurs peuvent défausser autant de cartes Action qu’ils le désirent. Tous reprennent dans la pioche les cartes nécessaires pour avoir 5 cartes Excuse et 3 cartes Action.

La phase d’Accusation

Sans devoir utiliser de carte, le Maître des Ténèbres désigne un serviteur en lui posant une question générale. Le serviteur répond en posant une carte Excuse devant lui. Pour mémoire, le vainqueur sera le joueur qui aura le plus de cartes Excuse posées devant lui au moment où un serviteur écopera de son 3e regard qui tue.

Après avoir raconté son histoire en liant le Plan, la question posée et la carte Excuse posée, quatre choses peuvent arriver.

  1. Le Maître des Ténèbres remet en cause : à l’aide d’une carte Rejeter la faute, le joueur jouant Rigor Mortis remet en cause l’histoire accompagnant la carte et justifie son accusation en liant sa question au symbole de sa carte Action et à l’histoire du serviteur. Le joueur jouant le serviteur remis en cause doit se défendre mais en jouant une carte Excuse du même symbole que celui sur la carte Rejeter la faute. S’il y arrive, les deux cartes Excuse posées devant lui sont validées. Sinon, la première carte Excuse posée est posée devant le joueur jouant Rigor Mortis et le serviteur écope d’un regard qui tue.
  2. Un autre joueur interrompt : si le Maître des Ténèbres ne remet pas en cause, un serviteur peut Interrompre en posant une carte Action Interruption et une carte Excuse qu’il pose devant lui même. Les cartes Action Interruption et Excuse doivent avoir le même symbole que la carte Excuse jouée serviteur interrompu lors de ce tour. Le joueur doit répondre en posant une nouvelle carte Excuse avec le même symbole, comme si la phase recommençait.
  3. Le joueur accuse un autre serviteur avec une carte Action Rejeter la faute imposant à ce serviteur de fournir une carte Excuse avec le symbole correspondant à celui de la carte Action Rejeter la faute.
  4. Le Maître des Ténèbres lance une nouvelle accusation générale, comme dans la phase d’accusation.

La phase d’ajustement  »Regard qui tue »

A chaque regard qui tue, le joueur l’ayant subi monte d’un niveau le courroux du Maître des Ténèbres. Une seule fois par tour, il peut demander le pitié du Maître en jouant une carte Action qui ne présente pas le crâne de Rigor Mortis tout en implorant oralement la pitié du Maître. Si celui-ci ne fait rien, la montée du niveau de courroux est annulée. Si le Maître pose une carte Action qui présente le crâne, la demande de pitié est annulée. Pitié ou pas de pitié, le Maître des Ténèbres passe son rôle au joueur à sa gauche et un nouveau tour commence.

Bonnes parties

Oui Seigneur des Ténèbres est un jeu créé par Fabrizo Bonifacio, Massimiano Enrico et Chiara Ferlito, illustré par Riccardo Costa et édité par Edge. Il se joue de 4 à 6 joueurs, à partir de 14 ans.

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :