Skip to content

LaTeX ? À quoi ça sert ?

mai 2, 2015

LaTeX (prononcez latek) produit des documents de qualité professionnelle. Pourquoi? Entre autres, parce que LaTeX ne gère pas les espaces entre les mots ligne par ligne comme Word ou OpenOffice mais LaTeX gère le paragraphe dans son ensemble avant de décider de couper des mots et des espaces entre les mots. Mais ce n’est ni un traitement de texte, ni un logiciel de mise en page et ce n’est pas WYSIWYG. J’utilise Word, Pages, InDesign mais je préfère LaTeX pour tout document qui demande de la qualité ou qui dépasse les 20 pages.

Document produit respectivement avec Word et avec LaTeX (source)

Document produit respectivement avec Word et avec LaTeX (source)

Les autres avantages de LaTeX

Le deuxième avantage concerne la complexité du document à produire : quantité de pages mais aussi utilisation de notes, de différentes sections, d’une ou plusieurs bibliographie, insertion de tableaux et d’images,… Attention, ce n’est pas impossible à faire dans Word, simplement plus votre document deviendra complexe, plus vous allez « pester » contre Word et ses automatismes, passer des heures à tenter d’aligner deux paragraphes qui se suivent et qui refusent d’être alignés à la même hauteur et le pire : sauver votre travail et vous rendre compte à l’impression ou à l’ouverture suivante que les paragraphes sont à nouveau non alignés, les pages ou les listes à nouveau numérotées n’importe comment,…

Complexification d'un document et pertinence de LaTeX (source)

Complexification d’un document et pertinence de LaTeX (source)

Le grand avantage de LaTeX, c’est sa flexibilité : tout est possible. Et LaTeX est particulièrement stable, même avec des documents de très grande taille. Ecrire en LaTeX, c’est se concentrer sur le fond, l’organisation des idées et confier à TeX la forme, sans jamais être déçu. LaTeX est également extrêmement stable : non seulement il ne plante pas mais les mises à jour sont peu fréquentes tout en vous laissant la possibilité d’ajouter de nombreuses extensions selon vos besoins. Et c’est gratuit et OpenSource.

Autres avantages : pas d’erreurs dans la numérotation des pages ou des tables et figures, pas de problème d’alignement, la qualité des ligatures et des petites capitales, utilisation de chiffres dans le texte (comme WordPress d’ailleurs),…

Ligatures, respectivement dans Word (et dans LaTeX (source)

Ligatures, respectivement dans Word et dans LaTeX (source)

Et les désavantages ?

Soyons réaliste, s’il n’y avait que des avantages, il y a longtemps que tout le monde utiliserait LaTeX. Le désavantage de LaTeX c’est son apprentissage. Il faut apprendre quelques codes, régulièrement retourner dans les aides pour s’améliorer au fur et à mesure et ne pas hésiter à poser des questions sur les forums.

Deuxième désavantage, la mise au point d’une mise-en-page entièrement personnalisée est difficile et demande beaucoup de temps. Mais à nouveau, de l’aide est disponible sur les forums.

Dernier désavantage selon moi : la révision et la collaboration à la rédaction. En effet, pas de suivi des modification. La solution c’est le partage via pdf, ce qui n’est pas aussi simple que dans Word. Pour la rédaction collaborative, il existe aujourd’hui 3 possibilités : 2 extensions pour Google Chrome (ShareLaTeX et WriteLaTeX) et Overleaf. Overleaf propose également une interface RichText qui facilite le travail collaboratif avec les personnes qui ne désirent pas se plonger dans le code LaTeX.

Pour lutter contre ces désavantages, voici quelques pistes :

Et si je veux l’essayer ?

Sous Mac OS, il suffit de télécharger MacTeX qui installera pour vous tout ce qui est nécessaire, y compris mes préférés :

  • TexShop pour rédiger (TeXstudio est également très bien)
  • BibDesk pour gérer mes références
  • LaTeXit pour générer des formules et les exporter en images ou copier le code dans TexShop

Une fois installé, lancez TexShop et vous pouvez commencer à rédiger. Consulter les liens ci-dessous pour apprendre à écrire en LaTeX.

Exemple de texte rédigé en LaTeX : à gauche, le texte encodé avec les différent codes et à droite, le résultat produit en pdf.

Exemple de texte rédigé en LaTeX : à gauche, le texte encodé avec différentes commandes (en bleu, en vert ou en rouge) et à droite, le résultat produit en pdf.

Aujourd’hui, sous Mac, Windows ou Linux, outre la solution en ligne Overleaf que j’utilise, ma préférence va pour TeXmaker. C’est celle que j’utilise avec mon Mac perso et le PC Windows du bureau car TeXshop n’existe que pour Mac.

Pour en savoir plus

Pour aller plus loin

Publicités

From → LaTeX

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :